fbpx
  • fr
  • en

CHAMPIONNAT DU MONDE 49er 49er FX - Cliquez ici pour suivre les courses

49er Results
49erFX Results
News
Photos
Videos
Notice Board
Event Overview
Press

49er Final Top 22

Open file

Place 23-97

Open file

Top 21 Equipe

Open file

L'equipe 22-53

Open file
Back to overview

Journal de bord d’une novice (ou presque) – jour 3
Championnats du monde 49er et 49er FX, 2013 Marseille

Deuxième jour de course au Stade nautique du Roucas Blanc à Marseille, et mon troisième jour d’immersion au sein de l’organisation de cette grosse machine qu’est le championnat du monde de 49er et 49er FX, les séries olympiques de voile. Je m’en doutais avant d’embarquer dans l’aventure, mais une fois de l’autre côté du rideau je m’en rends compte : cet événement demande une organisation et une logistique que je ne soupçonnais pas !

Côté sportif, le (très) faible vent n’a pas empêché les garçons de courir trois manches, qui les ont menés aux qualifications pour les niveaux supérieurs. Désormais, seuls les 40 premiers équipages masculins vont s’affronter pour le titre, tandis que les 57 autres se disputeront le reste du classement. Cocorico, les 3 teams de l’équipe de France font partie du haut du panier (voir les résultats). Pour les filles, qui n’ont couru qu’une course à cause du vent qui s’est définitivement retiré en fin de journée, les qualifications se feront à l’issue de la prochaine manche (voir les résultats). Je suis contente de voir que Julie et Sarah, les françaises avec qui j’avais taillé la bavette hier ont fait un très belle manche. Elles racontent d’ailleurs leur manche en vidéo ici.

Rappelons que les concurrents ne courent jamais ensemble, mais en flottes séparées et réparties selon un savant calcul qu’ont tenté de m’expliquer successivement Dimitri (organisateur de la course), Nathalie (membre du comité de course), Béatrice (pilote d’un bateau « viseur ») et Ben (secrétaire général de la classe 49er)… En vain, je vous l’avoue ici, je n’ai toujours pas très bien compris ce système, mais c’est bien mieux expliqué ici (en anglais) et (p6, en français) !

Ce que j’ai compris en revanche c’est que rien pour organiser la partie sportive, entre le comité de course, les arbitres, la sécurité, les pilotes, le chien, on dénombre déjà une quarantaine de bénévoles. Ajoutons les coachs et préparateurs sportifs, présents pendant la course, mais aussi tous ceux qui gravitent autour, pour la raconter : production vidéo, photographe, relations presse, journalistes, réseaux sociaux (c’est bibi)… on monte à une bonne centaine de personnes supplémentaires.

Et à terre ? C’est autant de monde, voire plus ! Derrière Coraline, Emilie et Jocelyne, grandes prêtresses de « l’orga terre », il y a ceux qui assurent la restauration et la tenue – in-dis-pen-sable – du bar de l’YCPR, ceux qui font la sécurité et le parking, les petites mains qui assurent la signalétique, et parent au moindre problème… Et re-une centaine de personnes au compteur.

Mais ce qui rend cet événement unique, au delà du très haut niveau sportif, c’est son ouverture au public, voulue par la Ville de Marseille et l’YCPR (le club organisateur). Sur le site, les écoles de voile municipale et de La Pelle restent ouvertes aux jeunes adhérents qui observent, bouche-bée, les grands 49er s’élancer dans « leur » bassin. « C’est une course exceptionnelle qui se déroule ici, mais nous avons tout de même voulu maintenir un maximum de nos activités habituelles, comme les sorties Handi-voile avec l’association Voiles au Large. Le stade nautique permet cette diversité, c’est une chance dont nous ne voulons pas priver les marseillais » m’explique René Tellini, coordinateur des événements et associations du site.

Alors tous les jours, c’est la fête au village des 49er avec sa pêche aux canards, son simulateur de voile et de pêche, son bateau géant gonflable et son ambiance musicale… unique. Le tout animé par le sémillant Olivier, qui alterne infos utiles au micro et festival de blagues en salle de presse (qui, au vu de la connexion Internet chevrotante dont je vous parlais hier, à la mérite de détendre sacrément l’atmosphère. Olivier, merci!).

Le grand public ne s’y trompe pas : cet après-midi, des familles ont profité des animations, et le soir, les aficionados sont venus goûter à la paëlla de Gilles et assister à la retransmission en direct de la finale de l’America’s Cup, aux côtés des champions et des experts du match-racing.

Ce qui nous laisse présager de très beaux moments à venir ce week-end, où les phases finales de ces championnats du monde de 49er et 49er FX seront filmées et diffusées en direct sous la tente, tout près de l’échoppe de Zia Concetta et de ses savoureuses bruschette… Je sais pas vous, mais en tout cas moi, j’y serai !

Gute nacht (comme diraient Victoria et Anika, les premières filles de ce classement général),
et bravo aux américains de la team Oracle qui ont remporté cette incroyable America’s Cup pendant que j’écrivais ces lignes !

Flavia
qui vous recommande de voir : les photos du jour, le résumé vidéo en français, l’autre résumé vidéo en anglais et surtout,
qui vous ENCOURAGE FORTEMENT à nous suivre sur Facebook et Twitter @YCPR_MRS (fr) @Int49er (en) !

Daily Highlights Playlist

Worlds 2013